ACCÉLÉRONS ENSEMBLE VOTRE PROJET

Fondation Pierre Sarazin
deco

CETA du Bas-Berry

Date6 mai 1999

auteursar-colette

annee Lauréat 1999

L’accélération des sciences et des techniques amène les agriculteurs à agir et à créer de nouvelles méthodes de travail.

L’agriculture de précision prise au sens large est une solution non pas d’avenir mais d’actualité.

En effet, l’informatique a dopé les systèmes de gestion de l’exploitation qui ne cessent de se développer.

Cela permet de multiplier les capacités d’analyses. De plus, l’introduction de l’électronique et de l’informatique à bord des matériels agricoles est maintenant vulgarisée.

L’agriculture de précision doit répondre aux nouvelles attentes des consommateurs. Par sa précision, elle doit fournir des produits de qualité aux meilleurs prix et garantir par un traçage de ses productions la sécurité alimentaire du consommateur.

Daniel Carlier et son équipe (CETA, Agri Précis Centre ; Im’Média intégrant des paysans vigie déclenchant des interventions ciblées ; Coccinelle garantissant les bonnes pratiques de production) en sont l’exemple même. Par le passage de la gestion parcellaire à une gestion intraparcellaire grâce à ces nouvelles technologies, ils règlent de nombreux problèmes.

À l’origine, un CETA et une vingtaine de personnes. Création d’une Association Agri précis centre ; Du travail au quotidien pour accéder à une utilisation journalière de l’agriculture de précision.

Trois idées fortes engagent l’association :

  1. Mettre en évidence les particularités parcellaires ;
  2. Passer d’une gestion parcellaire à une gestion intraparcellaire en y rajoutant la traçabilité des productions ;
  3. Optimiser les stratégies de production par des réflexions de groupes de travail.

La qualité novatrice :

  • Mise en correspondance d’un ensemble de techniques liées à l’agriculture de précision (DGPS, capteurs passifs et actifs) analyses de sols, cartes de radio magnétotellurie et de productivité parcellaires, etc. ;
  • Respect des bonnes pratiques agricoles par la mise en place de procédures de travail et de garantie de production ;
  • Une recherche de communication permanente ;
  • Création de Im’média intégrant des paysans vigie et un groupe de 300 producteurs qui réfléchissent à comment produire ;
  • Création de Coccinelle garantissant les bonnes pratiques de production et d’utilisation des produits phytosanitaires ;
  • Appartenance au réseau FARRE pour Daniel Carlier ;
  • Organisation de visites pour les consommateurs et distribution d’un livret présentant les pratiques du groupe. 

Daniel Carlier
La Boutardière
36100 La Champenoise
Tél : 02 54 35 87 87

Crédits photo : www.bienvenue-a-la-ferme.com